Deutsche Bank va-t-elle faire faillite ?

Source: www.capital.fr

Risque bancaire.

Avec 1.421 milliards d’euros d’actifs à fin juin 2018, pour 63 milliards d’euros de fonds propres -, Deutsche Bank fait partie du top 15 mondial des banques systémiques.

Deutsche Bank a enregistré trois exercices de pertes consécutifs et l’agence de notation financière Standard and Poor’s (S&P) a abaissé en juin dernier la note de sa dette à long terme. Sa filiale américaine a aussi échoué aux stress tests de la banque centrale des Etats-Unis (Fed).

Deutsche Bank fait aujourd’hui l’objet de nombreuses procédures  judiciaires mettant en cause la légalité des pratiques mises en oeuvre. La banque est soupçonnée  "d’avoir aidé des clients à créer des sociétés dans des paradis fiscaux", selon la porte-parole du parquet de Francfort. Pour le Financial Times, Deutsche Bank aurait aussi participé au traitement de 181 milliards d’euros d’opérations suspectes dans le cadre de l’affaire de blanchiment d’argent visant la banque danoise, Danske Bank, dont Deutsche Bank a été la correspondante pendant huit ans. Des perquisitions ont selon l’AFP été mandatées dans les locaux de la banque à Francfort. Le gendarme allemand des marchés avait quant à lui déclenché en septembre dernier un audit pour évaluer les progrès du groupe dans la lutte contre la criminalité financière.

Capital cite le témoignage d’un banquier : “Deutsche Bank est le maillon vulnérable de la chaîne à cause de son exposition aux produits dérivés”. Celle-ci s’élèverait à 48.000 milliards d’euros, somme équivalant à près de 24 fois le montant de la dette publique allemande.

Pour cet expert : “On sait tous que Deutsche Bank devra être renflouée lors de la prochaine crise, mais c’est un autre morceau que Lehman Brothers”. “C’est une grosse bombe à retardement, on sait que ça va exploser. On ne sait juste pas quand”.