L’entreprise Bic porte plainte contre la France et l’Allemagne pour « des risques d’explosion de certains briquets »

Source: www.francetvinfo.fr

Gestion des Risques. Démarche peu habituelle d’une entreprise contre des États. Bic annonce en effet déposer plainte auprès de la Commission européenne, contre la France et l’Allemagne au motif que les deux pays ne surveilleraient pas suffisamment les briquets non-conformes vendus sur leur territoire.

Le directeur général de la division briquets de Bic estime que "73% des briquets en vente aujourd’hui dans l’Union européenne ne répondent pas à la norme de sécurité de base", 

Il y aurait, selon lui, "des risques d’explosion de briquets, qui dans certains cas peuvent amener à une boule de feu de 1 à 1,5 mètre, des flammes qui ressemblent à des torches, ou un briquet qui ne s’éteint pas. L’impact est évalué à 30 000 accidents graves par an dans l’UE".

Ce n’est vraisemblablement pas par philanthropie que François Clément-Grandcourt, DG Briquets de Bic, engage cette action juridique. Les briquets concernés coûtent selon lui trois fois moins cher à produire pour un prix de vente sensiblement équivalent !

Un risque à long terme pour l’inventeur du stylo bille.