Papier d’Arménie au tribunal après un incendie dans son usine

Source: www.lefigaro.fr

Gestion des rIsques.

Selon le Figaro et l’AFP, "compte tenu de l’importance des manquements" dont il est fait grief à la direction de la société Papier d’Arménie, suite à l’explosion et à l’incendie qui ont blessé 3 salariés et dévasté les locaux de cette ancienne société localisée à Montrouge, et de "la nature des blessures", le ministère public a requis un total de 224.000 euros d’amende cumulées contre la société, 15 mois de prison avec sursis et un total de 48.800 euros d’amende pour sa gérante.

Selon l’enquête réalisée, l’explosion est venue d’une des huit étuves où séchaient les feuilles après avoir été trempées dans un mélange d’ethanol, de benjoin et de parfum. L’inspection du travail, a conclu que l’atelier n’était pas aux normes, "notamment du fait de l’absence d’un système d’aération adapté, d’une surveillance adéquate de l’air, d’un manque de formation des salariés."

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 4 février 2019.