France – Monde | Comment mieux se préparer à un tsunami en Provence | La Provence

Source: www.laprovence.com

Gestion des risques de tsunami sur les côtes françaises

C’est au Centre d’alerte aux tsunamis (Cenalt), qui surveille depuis 2012 en H24 les forts séismes  en Méditerranée occidentale et dans l’Atlantique nord-est, qu’il appartient de faire remonter au Cogic des messages d’alerte sur la naissance éventuelle d’un tsunami. Selon le journal la Provence, 44 messages d’alerte auraient été émis depuis 2012.

Pour Roland Courteau, sénateur de l’Aude, qui a organisé des auditions sur ce sujet, au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPecst), la gestion de "l’alerte descendante" vers les zones concernées doit être améliorée. La Provence rapporte que lors d’un exercice le 5 novembre 2018 avec la préfecture des Alpes-Maritimes et la ville de Cannes, cette étape a demandé 34 minutes suite à une série de "petits dysfonctionnements humains".

Or, en présence d’un tsunami, c’est une course contre la montre qui s’engage. Pour un séisme partant des côtes algériennes et générant un tsunami, la première vague arrivera en 1 heure environ sur les côtes françaises. Partant de la mer Ligure, ce délai n’est plus que de 15 minutes. D’où l’urgence vitale a relayer au plus vite les messages d’alerte aux autorités locales et aux populations concernées.